Université de Mons-Hainaut—                                Service                                d'Analyse
Numérique[Intranet]Académie
Universitaire Wallonie-Bruxelles
[UMH] La recherche
 L'enseignement
 Équipe &
adresse
 Ressources
 Institut
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ressources
[up]

                       

[up]11 Mise en page avec TEX et LATEX

TEX est un programme dans le domaine public pour produire des documents d'une qualité exceptionnelle. TEX a été créé par Donald KNUTH en 1978 parce qu'aucun logiciel n'était capable de mettre en page la série de livres The art of computer programming [bibliothèque] (une bible pour les informaticiens) avec le soin et la beauté qu'il désirait. Dès le début TEX a été conçu avec un souci de perfection. C'est le premier programme qui a utilisé un algorithme (prouvé) optimal de mise en forme des paragraphes, un des seuls qui possèdent un format de sortie indépendant de la résolution de l'imprimante (.dvi = device independent) ce qui permet de tirer profit des photocomposeuses à très hautes résolution, un des seuls qui donne des résultats identiques sur de nombreux matériels et systèmes d'exploitation,...

TEX prend une approche radicalement différente des traitements de texte que vous connaissez. Ces derniers promettent une approche WYSIWYG (what you see is what you get) qui est trompeuse et souvent décevante. De plus, ils ne permettent souvent qu'un automatisme réduit surtout si on souhaite définir ses propres tâches automatiques. TEX au contraire est véritablement un langage de programmation orienté vers la typographie. Seules les « briques de base » de l'art de la mise en page sont « programmées en dur » dans TEX, tout le reste est défini par l'utilisateur. Cela rend TEX extrêmement flexible mais aussi un peu difficile d'accès pour le néophyte.

C'est pourquoi LATEX, un ensemble de commandes définies en TEX, a été créé par Leslie LAMPORT. Partant de la constatation que, la plupart du temps, on utilise un nombre de styles très réduit, une classe a été définie pour chacun d'eux (book, article, letter, slides,...) qui décrit à TEX la mise en page appropriée. Le second but est de permettre un marquage sémantique du texte : on ne dit pas « met moi ce paragraphe en italique, précède le du mot “théorème” et du numéro I.4 » mais « ceci est une définition » et LATEX saura le mettre dans le style correct et lui donner le numéro adéquat — I.4 si c'est le quatrième énoncé du chapitre I par exemple. Ceci n'est qu'un bref aperçu de comment les automatismes de LATEX peuvent vous aider ! Et cet exemple ne rend pas justice à LATEX, celui-ci pouvant bien plus pour vous ! LATEX a évolué au fil du temps et s'est enrichi. La version actuelle est LATEX2ε. Celle-ci dispose d'une myriade de packages qui définissent des commandes pour des tâches spécifiques. Si vous cherchez à faire quelque chose en LATEX, il y a plus que probablement un package qui a été écrit à cet effet... LATEX brille particulièrement dans la mise en forme de textes scientifiques, en particulier mathématiques. Depuis sa création, aucun autre logiciel ne l'a surpassé. Par ailleurs, il permet une variété de formats de sortie lisibles sur des machines très différentes : outre le dvi, on peut enregistrer le document « prêt à l'impression » en PostScript, en PDF (portable document format) ou même en HTML (ce site a entièrement été composé en LATEX !).

Si ces quelques aperçus des possibilités de TEX vous motivent à en savoir plus (sinon, consultez why TEX ? (PDF) ou Word Processors : Stupid and Inefficient), la première chose est d'installer une version de TEX sur votre machine. Pour Unix, nous vous recommandons teTEX et, pour Window$, MiKTEX. Voyez également TeX Live (aussi pour Mac OSX). Toutes ces distributions s'installent facilement. Si vous n'avez pas d'éditeur favori, nous vous conseillons Emacs dont l'apprentissage est très rentable vu la multitude de tâches pour lesquelles il peut vous aider. Pour voir et imprimer des documents PostScript, utilisez, pour Unix, gv (version améliorée de ghostview), pour Windows, GSView et, pour Mac, MacGSView. Ils dépendent de Ghostscript.

Ensuite, lisez Une courte (?) introduction à LATEX2ε (publiée aussi comme Cahier GUTenberg hors-série et en version anglaise) en essayant en même temps les exemples qui y sont donnés. Si vous avez besoin de taper des mathématiques, la lecture du User's guide for the amsmath package et de Using the amsthm package vous sera également très utile. Vous pourrez ensuite passer à LATEX2ε for authors pour une parfaire votre apprentissage. Voyez aussi le Le LATEX Tutorial de la conférence TUG 2002.

De nombreuses informations concernant TEX et LATEX sont disponibles sur internet. Pour la recherche de documentation ou de packages, commencez par :

Divers groupes d'utilisateurs de TEX existent ; voyez en particulier le TEX Users Group et GUTenberg. Si vous avez des questions auxquelles vous ne trouvez pas de réponse, consultez d'abord la FAQ puis, écrivez un message sur le newsgroup fr.comp.text.tex.

Pour des textes en français, utilisez

\usepackage[francais]{babel}

qui activera les spécificités typographiques propres à cette langue. Si votre éditeur est Emacs et que vous voulez voir à l'écran les lettres accentuées mais qu'elles soient sauvées selon l'encodage de TEX (ce qui garanti une portabilité sur toutes les plateformes car il utilise uniquement l'ASCII), nous vous recommendons le package X-Symbol. En voici ma configuration :

(if (locate-library "x-symbol")  
    (progn  
      (require 'x-symbol)  
 
      (setq x-symbol-tex-user-table ; first => used when buffer saved  
            '((notequal (math relation) "\\ne" "\\neq")  
              (lessequal (math relation) "\\le" "\\leq")  
              (greaterequal (math relation) "\\ge" "\\geq")  
 
              (natnums (math letter user) "\\IN")  
              (integers (math letter user) "\\IZ")  
              (rationalnums (math letter user) "\\IQ")  
              (realnums (math letter user) "\\IR")  
              (complexnums (math letter user) "\\IC")  
              ))  
      ))

Par ailleurs, il est toujours bon de connaître quelques règles de typographie française...

Pour produire des documents PDF, utilisez pdfTeX (fourni en standard dans les distributions conseillées plus haut) dont un voici un manuel spécialement conçu pour lecture à l'écran.

11.1 Présentations avec TEX & PDF

Pour faire des présentations PDF avec LATEX, nous vous conseillons la classe LATEX beamer.

Le package pdfscreen est aussi fort intéressant. Quelques réalisations : « PDF Classroom Demonstrations ». On Peut même utiliser LATEX pour faire des quiz ! Voir « Web and Exerquiz Packages ». Quelques réalisations : AcroTEX

Quelques outils supplémentaires qu'il est bon de connaître :

  • PPower4 est un programme pour traiter les fichiers PDF préparés avec LATEX de manièe à leur ajouter des effets dynamiques.
  • TeXPower est un puissant package LATEX pour ajouter des effets dynamiques à des présentations. Toutes les fonctionnalités (transitions de pages, effets,...) sont implémentées en LATEX — aucun autre programme n'est donc nécessaire.
  • Prosper est une classe dont le but est faire des transparents facilement.
  • Panda est une librairie C pour écrire des documents PDF. (Elle n'est pas directement liée à LATEX.)

Vous trouverez à « Screen Presentation Tools » une évaluation de différents outils pour des présentations sur écran.

11.2 Fontes & Graphiques

Pour obtenir le symbole EURO (), chargez le package eurosym et utilisez la commande \euro.

Les fontes sous LATEX pour les nuls (et les autres) (soyez patient, il y a environ 200 pages imprimées avec beaucoup d'images !).

MetaPost on the Web

TEXPNG

Using TrueType fonts with TeX and pdfTEX (Damir Rakityansky)

Free font sources

Fonts sur le Web

11.3 Divers

Des interfaces graphiques un peu dans le genre WYSIWYG existent pour TEX, en particulier LyX et TEXmacs.


Créé le : 1er janvier 2001
Modifié le : 8 octobre 2008
Créé avec TEX4ht


Webmaster : Christophe Troestler[up]http://math.umh.ac.be/an/latex.php



 [Debian]    [Best viewed
with any browser]    [Valid XHTML 1.0!]    [No ePatents]